Porte d'entrée

confiance en soi,interprétation des reves,coaching des reves,signification du reve                            

Cela fait 30 ans que mes rêves sont relus avec mon interprète de rêves – j’en ai eu deux. Je vais me permettre de vous raconter le premier rêve qui a initié ma démarche :  

« je dois rentrer dans un stade rond où l'on joue l'oratorio "la Création" de Josef Haydn. J'ai la place 21 que je vois de loin comme siège libre et je donne mon ticket au placeur qui me dit : ah non, la 21 n'est pas pour vous ».   

Or le 21 du mois, je devais aller à un entretien d'embauche pour devenir directeur d'une administration musicale régionale qui faisait "chic". Le rêve me disait que cette place - cette place libre - n'était pas pour moi. Cependant le rêve me présentait en même temps un stade rond avec sa symbolique de perfection du cercle, d'autant plus que l'on y jouait de la musique comme une demande d’harmonie de la part de mon rêve. De plus, on y jouait l’œuvre sacrée la Création de Haydn comme une création cosmique de l'ordre du Plérôme, de la plénitude. Et cette proximité du sacré, de l'art et de la symbolique était pour moi. Ajoutons que la structure administrative pour laquelle je postulais a été supprimée trois ans après. Le rêve m’avait prévenu.

         J’ai donc commencé un travail avec des gens dont les références étaient Carl-Gustav Jung, Marie-Louise von Franz et Étienne Perrot.

         Ensuite, au bout d’un temps certain de travail intérieur, on m’a demandé de prendre la suite, d’accompagner d’autres rêveurs. Oui, accompagner...c’est un compagnonnage, nous ne sommes pas des thérapeutes.

         Je suis conscient que d’autres personnes font très bien ce compagnonnage. Pour ma part et pour les interprètes que je fréquente, il nous est apparu que celui qui en avait la plus large vue était Carl-Gustav Jung et ce, encore plus dans ses dernières années. En effet, « le dernier Jung », comme l’on dit, était plus libre de dire l’aspect visionnaire qu’il ressentait en lui, cette adhésion du rêve à plus vaste que soi.

         À ce titre, vont suivre dans d’autres textes, selon votre désir de les lire, quelques exemples de rêves, quelques exemples de déchiffrage, quelque amplification de la « petite musique de nuit » que sont les rêves. 

                                                                    Gaël de KERRET 

 

Par commodité, les textes de cet opuscule forment 11 autres chapitres que vous pouvez lire en suivant les liens dont voici le premier :

1- Qu'est-ce que l'interprétation des rêves ? 



    Illustration : "Puits labyrinthe" Par Stijndon — Travail personnel, CC BY-SA 3.0